Sofidy

Oups, votre navigateur internet
n'est pas pris en charge.

Afin de bénéficier d'une expérience optimale et en toute sécurité, nous vous invitons à accéder depuis un autre navigateur ou à télécharger la dernière version de Google Chrome.

Pour toute demande, notre équipe reste à votre disposition au 01.69.87.02.00

  • L'analyse marché

S.YTIC et les objectifs de la COP 27

22 novembre 2022

Group 3 minutes

Votre fonds a progressé de 6,1 % (part P) en septembre sous l’effet de la remontée de lignes importantes de notre portefeuille (Verallia, Alstom, Veolia Environnement, Edenred) alors que Zscaler et Tomra Systems dont nous soulignions le mois dernier l’attractivité aux cours actuels ont continué de sous performer.

Que retenir de la COP 27 en cours ?

Les huit dernières années auront enregistré des températures moyennes (données WMO), en hausse de 1,15°C par rapport à la fin du XVIIIe siècle. En parallèle, la hausse du niveau des mers s’est accentuée, multipliée par deux depuis 1993. C’est dire l’urgence d’une accélération des investissements pour lutter contre le réchauffement climatique (approcher l’objectif de hausse des températures limitées à 1,5°C d’ici à 2050) : en résumé (source Energy Transition Commission),
il s’agit de mobiliser 1 000 Mds USD par an (dont plus du tiers par appel au secteur privé) à horizon 2025 pour les pays émergents et en développement (hors Chine), bien loin de l’engagement actuel et non tenu de 100 Mds USD.

La priorité de la COP 27 est bien d’assurer un accès égalitaire en termes de technologies et de capitaux (corrigé donc de l’écart de taux d’intérêt) aux pays émergents (qui génèrent aujourd’hui plus de 60 % des émissions de gaz à effet de serre) pour financer leur lutte contre le réchauffement climatique. La solution pourrait être à cet égard, d’utiliser massivement les droits de tirage spéciaux du FMI avec des taux d’intérêt avantageux ou bien des garanties octroyées par les agences de financement du développement.

Une grande partie de l’atténuation du changement climatique, et en particulier la transition énergétique, le transport et l’agriculture génèrent des revenus et peuvent donc être pris en charge par le secteur privé.

C’est le sens d’un fonds comme le vôtre de privilégier les entreprises actives dans ces domaines.

Rappelons à ce titre que la thématique de la transition vers des énergies propres et le déploiement d’une mobilité verte représente 15 % de l’actif du fonds, celle relative aux déchets, à l’eau et au tri 16 % et enfin celle qui concerne la rénovation et le développement de bâtiments intelligents 9 %.

Rédigé le 9 novembre 2022,
Laurent SAINT AUBIN

Les indices boursiers généralistes

Tableau indices boursiers

Source : Sofidy/Bloomberg
1. Indices nus – 2. Dividendes nets réinvestis.

Une grande partie de l'atténuation du changement climatique, et en particulier la transition énergétique, le transport et l'agriculture génèrent des revenus et peuvent donc être pris en charge par le secteur privé.

Laurent SAINT AUBIN Directeur de la Gestion Actions “ copy

Le point marché partout avec vous

Télécharger le PDF

Parlons futur : Édition Été 2022

Lire la newsletter

Soyez toujours les premiers informés, abonnez-vous à nos publications.